[Chronique] Faux frère, vrai secret

Faux frère, vrai secret

 

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien et que vous avez passez de bonnes fêtes de Pâques (et surtout que vous avez mangé l’équivalent de votre poids en chocolat) ! On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique de Faux frère, vrai secret dont je vous avais parlé sur instagram il y a un moment !

 


 

Titre : Faux frère, vrai secret

Auteur : Olivier Gay

Éditions : Castelmore

Genre : Jeunesse

Nombre de pages : 282 pages

Temps que j’aie mis pour le lire : 5 jours

 

Résumé : 

 

Léa menait une vie tout à fais normal jusqu’au jour où son père lui apprend que Mike, son filleul dont elle ignorait l’existence s’apprête à venir vivre chez eux suite à la mort de ses parents.
Non seulement se retrouver avec un frère de 15 ans n’enchante pas Léa mais en plus voilà qu’il agit bizarrement, lui attire des problèmes et semble cacher d’énormes secrets qu’elle est bien décidée à découvrir.

 

Mon avis :

 

J’avais vraiment hâte de découvrir la plume d’Olivier Gay pour avoir beaucoup entendu parlé de lui sur Booktube et pleuré de rire devant ses vidéos, je me suis donc tournée vers son roman Young Adult : Faux frère, vrai secret.

L’histoire se découpe en deux parties : la première qui raconte les journées de Léa et Mike au lycée et la deuxième qui contient toute l’action et la résolution de l’intrigue.
Le plus gros problème du roman est cette première partie que j’ai trouvée très lente, inintéressante et peu crédible. J’ai vraiment du mal à trouver un auteur qui sache retranscrire le lycée d’une façon réaliste et Olivier Gay fait partie de ces auteurs complètement à côté de la plaque. La manière dont il a abordé le lycée est presque caricaturale. Parler de harcèlement aurait pu être super intéressant mais j’ai trouvé cet aspect très mal traité et complètement invraisemblable.

Parlons un peu des personnages, tout d’abord Léa : au début je ne me suis pas du tout attachée à ce personnage. Elle m’a même clairement tapé sur le système : elle était naïve, immature et méchante avec Mike à son arrivée. Alors je comprends bien qu’avoir un frère du jour au lendemain ce n’est pas facile mais le gamin a quand même perdu toute sa famille donc tu peux faire un petit effort non ?! Heureusement ça s’améliore un peu vers la fin du roman, elle ne sera définitivement pas mon héroïne favorite mais son évolution est intéressante, il aurait été plaisant de creuser un peu plus le personnage.
Mike quant à lui est un personnage attachant, très étrange au départ mais on comprend pourquoi en lisant le roman et j’ai trouvé les révélations à son sujet captivantes.
Les parents de Léa en revanche sont vraiment irréalistes, leurs comportements sont peu plausibles. Le père ne sait même pas que la mère fait du jujitsu alors qu’elle en fait tout de même depuis 2 ans… Et le moment où on annonce l’arrivée de Mike ça fait un truc du genre : « oh chérie je t’ai pas dit mais on va adopter un nouvel enfant, il arrive demain » ; « Oh non je suis pas contente ».
Enfin le personnage le plus réussi à mes yeux est Maxime, qui se révèle à la fin du roman, ce qui est bien dommage car on aimerait en savoir plus sur ce mystérieux jeune homme. C’est un garçon plein de secrets mais surtout plein d’aspérités, il a des défauts énormes mais on découvre aussi une autre facette de lui à laquelle on s’attache rapidement.

Pour ce qui est de l’intrigue mes hypothèses étaient très loin de la réalité et c’est ce que j’ai beaucoup aimé. L’histoire m’a menée loin de mes attentes, avec un thème vraiment intéressant et j’aurais aimé en savoir plus. Il s’agit là du grand paradoxe du livre il est à la fois trop long et pas assez, les 15 premiers chapitres étant incroyablement lents alors que les dix derniers sont bien rythmés et pleins d’actions.
La résolution de l’intrigue et les explications qu’on nous donne sont malheureusement peu crédibles, l’histoire est trop rapide, tout se passe très vite, à peine quelques jours…
Malgré tout j’ai sincèrement adoré la fin du roman, elle est vraiment touchante, émouvante et porteuse d’espoir.
Enfin j’ai beaucoup aimé les références aux livres Young Adult qu’Olivier Gay glisse tout au long de son roman, il va jusqu’à se jeter lui-même des fleurs et c’est très drôle.

Pour conclure je dirais donc que Faux frère, vrai secret n’était malheureusement pas à la hauteur de mes attentes. Malgré une histoire qui prend un tournant vraiment intéressant auquel je ne m’attendais pas et une fin émouvante, pour moi les points forts de ce livre ne me font pas oublier ses points faibles…

 

Ma note : 

 

Originalité / Créativité de l’histoire :  3/4
Intrigue / Évolution / Résolution :  2/4
Style de l’auteur : 1/2
Addiction : 1/2
Émotions : 2/3
Personnages : 2/4
Objet livre : 1/1

 

12/20

 

Olivier GAY

 

Avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

Bonne lecture à tous !

 

Avec tout mon amour,

 

Alexia

8 réflexions sur “[Chronique] Faux frère, vrai secret

    • La petite vie d'Alexia dit :

      J’aime beaucoup l’auteur dans ses vidéos et même en réel il est effectivement très marrant après son livre m’a assez déçu et je sais que Justine lit en ce moment le noir est ma couleur et elle a mit des photos sur twitter qui me donne pas du tout envie de le lire du coup je ne sais pas trop quoi en penser ^^Si tu lis un de ses romans n’hésites pas à me dire ce que tu en pense je ne veux pas rester sur un échec comme j’aime bien l’auteur j’aimerai trouver un roman que j’apprécie !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s